D'où viennent nos viandes ?
Le cochon

Les cochons de Benoît et Valentine Duterte
Ils élèvent les porcs sur une exploitation familiale située à Audinghen, nourris avec leurs propres céréales cultivées sur la terre des 2 Caps. De l’élevage à la vente, tout est sous leur contrôle.

Benoit et Valentine Dutertre
Le boeuf

Yohan élève des agneaux de pays sur l’exploitation familiale au coeur de l’Aveyron. Ses bêtes de race Lacaune y sont nourries aux céréales et aux tourteaux toute l’année, et élevées entre les bâtiments en pierre et les vastes prairies de la région.

Eleveurs de boeufs
dans mon assiette

Pour nous permettre de vendre une viande d’une telle qualité au meilleur prix tout en assurant aux éleveurs un revenu juste, nous leur achetons plusieurs morceaux sélectionnés. Nous nous fournissons en direct des éleveurs. Afin de vous garantir cette transparence, nous devons nous soumettre à la morphologie de leurs bêtes. C’est pour cela que nous avons sélectionné avec eux des familles de morceaux, nous leur garantissons ainsi de vendre une partie assez conséquente de leurs bêtes en avance, pour qu’ils trouvent aussi leur intérêt. Les morceaux ont été sélectionné pour leur qualité et leur tendreté. C’est pour cette raison que vous pouvez avoir des morceaux différents entre deux passages chez Mamie Bidoche

LE PORC : Des pièces taillées dans l’échine et les côtes de gros cochons !
LE BOEUF : De la plus grosse à la plus petite pièce : faux filet, rumsteak, entrecôte et basse côte désossées.
LE VEAU : noix pâtissière, sous noix, noix, quasi, épaule, et côtes désossées.

Le veau

Deux élevages fournissent les cuisines de Mamie en veau afin de garantir une production limitée sur chacune des exploitations. Sandy exploite avec sa femme 85 hectares de prairies dans le Perche Ornais, où les bêtes sont nourries d’herbe et de paille.

Sandy

Plus haut, din Ch’nord c’est Pierre qui prend le relais. Sur ses terres familiales à Audinchtun, l’élevage c’est toute une philosophie : les veaux sont élevés selon les méthodes traditionnelles et dans le respect de la démarche Bleu-Blanc-coeur. Et là aussi, c’est du producteur à l’assiette évidemment !

Pierre
Pourquoi c'est si bon ?

Parce que les bêtes sont nourries à l’amour pendant leur élevage pardi ! Et une fois sur place, les bidoches sont portionnées et cuites à basse température pendant 10 à 12 heures, c’est cette méthode qui permet d’obtenir une cuisson maitrisée et une tendreté exemplaire!

Le Tour de France de Mamie
La Carte de Mamie
Rose décoration